Idées reçues sur la méditation

On pense souvent que la méditation est l’action de penser avec une grande concentration d’esprit pour approfondir le sujet de sa réflexion.

En réalité, dans la méditation de pleine conscience, la pratique consiste à porter son attention, intentionnellement et sans jugement, sur l’expérience qui nous traverse instant après instant (sensations corporelles, perceptions, pensées, émotions) . Rien de plus.

Rien à faire et aucun processus intellectuel à activer , simplement être attentif et conscient de la vie qui nous traverse instant après instant .

On pense souvent que la méditation consiste à faire le vide dans sa tête.

En réalité, dans la méditation de pleine conscience, les instants traversés de pensées sont souvent très nombreux .L’essentiel de la pratique consiste non pas à faire taire le bavardage de l’esprit (cela est impossible car penser fait partie de nous), mais à ne pas se laisser entraîner par lui, en prenant tout d’abord conscience des pensées en cours, de les accueillir sans jugement qu’elles soient perçues comme agréable ou désagréables puis de revenir tranquillement au sujet d’attention de la pratique en cours (par exemple le souffle) .

C’est donc une capacité accrue à ne plus se faire entraîner aveuglément dans l’enchaînement des pensées qui émergera progressivement . Devenir ainsi de plus en plus conscient du fonctionnement de « notre » esprit, pour mieux nous en servir au juste moment.

On pense souvent que la méditation est une démarche religieuse ou spirituelle.

Il est vrai que pour bon nombre de religions, elle est un exercice spirituel préparant à la contemplation. Elle est très fortement associé au bouddhisme ou elle en est le cœur même.

Pour autant, aujourd’hui il est désormais possible de méditer de manière totalement détachée de toute démarche religieuse ou spirituelle. La méditation de pleine conscience, sous sa forme laïque, est née à la clinique du stress du Massachusetts. C’est là que Jon Kabat-Zinn, professeur émérite de médecine, a créé pour la première fois un pont entre science et méditation, avec le protocole MBSR, un programme de Réduction du Stress Basé sur la Mindfulness (=pleine conscience) qui se déroule sur 8 semaines. Cette pratique met en avant le caractère universel de la méditation de pleine conscience agissant pour le mieux des êtres humains sans distinction.

On pense souvent que la méditation est un peu comme la relaxation

Quand on pratique la relaxation, quel qu’en soit le moyen, on poursuit un objectif : se détendre. C’est une différence majeure avec la méditation de pleine conscience, car même si bien souvent les séances de méditation amènent la détente et la tranquillité et qu’avec le temps elles peuvent s’installer dans notre quotidien (certaines séances peuvent même au contraire être agitées et inconfortables) elle n’a d’autre objectif que d’accueillir ce qui est, sans chercher à le modifier . Par exemple, plutôt que de chercher à ne pas être en colère ou triste, on tend à observer la nature de ces émotions, leur impact sur le corps, les comportements qu’elles déclenchent. En offrant ainsi un regard à ses émotions négatives, permet de les accueillir, en les laissant exister et de s’exprimer sans être amplifiées par la répression (ne pas les autoriser) ou la fusion (ne pas s’en distancier).

On dit parfois « la méditation ce n’est pas pour moi » parce que j’ai trop d’énergie, suis trop nerveux, pas assez calme

Chacun a son tempérament mais tous, enfant, nous étions en contact étroit avec nos sens, avant que notre mental « prennent » une grande place dans  nos vies . La pleine conscience est une faculté naturelle de chacun d’entre nous, hélas perdue dans l’enchaînement de nos pensées et de nos vies bien souvent secouées dans ce monde complexe.

C’est un simple retour à ces dispositions naturelles  qui est proposé au travers de la méditation de pleine conscience et ce, quelles que soient vos caractéristiques « énergétiques » propres.

Et puis bien souvent la régulation du stress et des émotions, bienfaits valorisés par les études scientifiques sur les programmes de méditation, permettent à tout type de personnalité de trouver dans cette pratique une ressource propre, un ancrage, un apaisement.

On dit parfois « la méditation ce n’est pas pour moi »parce que je n’ai pas le temps.

Votre agenda déborde, vous courez dans tous le sens, les enfants, les devoirs, les courses, les réunions de travail, les recherches d’emploi, les études, sans parler des réseaux sociaux … oui effectivement, le temps n’est pas extensible … et le temps nous est compté …

La modernité nous a offert plus d’instant à nos vies avec une augmentation de la durée de notre présence sur terre. Cela tombe bien car la vie se déroule uniquement la, en cet instant renouvelé, instant après instant. La méditation elle, se propose d’offrir plus de vie à nos instants. Comme l’instant est le seul espace dans lequel nous pouvons aimer, apprendre, découvrir, agir, décider, alors peut-être se demander si devenir maître de son temps, de sa vie, de son rythme, ne commence pas par là, en cet instant que nous nous offrons pour rencontrer notre manière intime de vivre nos vies en pleine conscience. Cela révolutionne notre temps et le temps ne se déroule plus de la même façon quand nous y sommes présent, instant après instant.

Ici est un essentiel…….